triangle animations droite
triangle animations droite
triangle animations droite
triangle animations droite
triangle animations droite
triangle animations droite
< Retour aux news
|

Le Belge Simon Lorenzi sort le deuxième 9A bloc de l’histoire !

12
Fév. 2021

Spécialiste du bloc, le grimpeur belge Simon Lorenzi a réussi l’exploit de gravir « Big Island » avec un départ assis, à Fontainebleau. C’est dans le temple de l’escalade mondiale que le jeune sportif de 23 ans a proposé le deuxième 9A bloc du monde.

Avant sa performance, seule une voie dans cette cotation avait été grimpée en bloc : « Burden of Dreams« , premier 9A bloc de l’histoire, établi en 2016 par le Finlandais Nalle Hukkataival. Le Français Charles Albert avait également proposé un 9A pour « No Kpote Only« , décoté à 8C par Nico Pelorson.

Sur son compte Instagram, Simon Lorenzi est revenu en détail sur son énorme perf’ de sortir « Big Island » assis après 25 séances d’entraînement :

« Malgré le mauvais temps, j’ai passé le plus de temps possible dans le rocher pour essayer de comprendre les mouvements et les sections de liens. Il m’a fallu 6 sessions pour réussir la première partie. C’est délicat et je n’avais pas l’habitude avec la genouillère, c’était donc la partie la plus compliquée pour moi. A la fin du voyage, j’étais prêt à faire de vrais essais. Le tout dernier jour, je suis tombé deux fois, mais je n’étais pas loin de l’enchaînement ; je me suis dit : « Je suis si près en seulement 8 jours. C’est dur, mais ça ne vaut pas plus que 8c+« .

Une semaine plus tard, j’étais de retour pour deux jours et j’étais vraiment confiant. Mais il y avait toujours un problème et chaque solution que je trouvais ajoutait un nouveau problème à résoudre. Il m’a fallu 15 séances de plus pour résoudre les problèmes et trouver le plus de détails possible pour réduire ma dépense en énergie dans la première partie. Même le jour de l’enchaînement, j’ai trouvé de nouvelles petites astuces. Finalement, il m’a fallu environ 25 séances, ce qui est bien plus que ce à quoi je m’attendais. J’ai apprécié tout le processus de travail pour réaliser cet enchaînement. Nous avons passé une journée mémorable sur le rocher, à rire et à nous encourager à faire des efforts.

Pour ce qui est de la cotation du bloc, je pense qu’elle se situe entre un 8C+ et un 9A. Je ne sais pas vraiment si c’est 9A parce que je n’ai pas assez d’expérience pour le dire et il n’y a pas d’autre 9A dans le style pour comparer. Il semble que les autres grimpeurs qui ont essayé penchent plus pour 9A mais personne n’est sûr à 100%. Après toutes ces réflexions, le 9A est pour moi la cotation  la plus appropriée. Avoir de nouvelles références est important pour l’évolution de l’escalade. Cela permet de tirer notre sport vers le haut et d’inciter les grimpeurs à se challenger pour répéter ce bloc extrême. Comme toujours, l’avenir nous le dira : ce sont les prochaines répétitions qui confirmeront, ou non, la cotation que j’ai proposée en premier. »

Avec cette ascension, celui que l’on surnomme le « mutant belge » marque Bleau de son empreinte. Champion du monde junior d’escalade de difficulté en 2016, Simon Lorenzi est avant tout un passionné de grimpe qui aime se prouver à lui-même ce dont il est capable et à dépasser ses limites. Il n’a pas fini de faire parler de lui dans le monde de l’escalade. L’année 2020 a été l’occasion pour le jeune belge de montrer ses qualités en extérieur, avec plusieurs 8C bloc réussis. L’année 2021 ne pouvait pas mieux commencer pour Simon qu’avec cette perf’ et cette cotation historique pour le bloc outdoor.

Stay calm and go climb soon !

THE ONLY LIMIT IS YOUR MIND